26 janvier 2008

Interview : Netlabel Petite&jolie


Nouveau venu dans la sphère "Netlabels", Petite&jolie, basé à Rouen et géré conjointement par Guillaume Richard (Kaneel) et Maxime Lethelier (Flashbacker), débarque avec en guise de bienvenue une chouette compilation. Rencontre avec deux "activistes" de cette scène !

Comment et pourquoi est né le projet de créer un nouveau netlabel alors qu'il en existe déjà des centaines ?
Guillaume Richard : une idée principale : je trouvais qu'il manquait ce genre de "concept" sur la scène Netlabels, la plupart des artistes de musique électronique se focalisant sur des émotions de tristesse et très peu s'exerçant à la musique naïve. J'ai eu l'idée il y a environ deux ans (voire plus) mais sans jamais avoir eu la motivation véritable, puis après en avoir parlé à mon ami Flashbacker, il a trouvé les mots pour me motiver à lancer ce projet.
Le fait qu'il existe une centaine de netlabels ne compte que peu finalement à mes yeux... je ne veux pas qu'il y ait deux petite&jolie et c'est peut être cette motivation qui arrivera, je l'espère, à faire la différence.
Maxime Lethelier : je perçois Petite&jolie également comme une communauté partageant un état d'esprit qui va au-delà de la pratique artistique... Le nom du label résonne presque comme un slogan.
Guillaume Richard : exactement, c'est un slogan : SOYEZ PETITE&JOLIE !

Avec petite & jolie, désirez-vous vous démarquer d'une manière ou d'une autre des autres netlabels ?
G.R : Premièrement, on ne se limitera pas à une gamme de styles mais plutôt à une idée, une direction, autour du thème "petite&jolie", c'est à dire des musiques mignonnes, douces, joyeuses, enfantines... teintées de rose pâle ! On ne se préoccupera que très peu de la production finale, essayant même de conseiller certains qui, selon nous bien entendu, ont un talent mais ne savent pas nécessairement le "booster" (comprendre, la production, c'est tout de même un peu important...).
M.L : Sur les visuels, c'est un peu la même chose. Les productions sont "naïves". La plupart du temps : un trait un peu tremblant (mais pas trop quand même), du rose plein les yeux, quelque chose qui repose les yeux... Des bons cadeaux pour la fête de mères, à ranger à côté des colliers de nouilles...



Pourquoi ce nom de petite & jolie ?
G.R : Maxime est plutôt beau gosse, je suis plutôt petit... plus sérieusement c'est un nom que j'ai trouvé il y a trois ans ou plus quand j'ai voulu organiser une compilation du même style, une compilation pour laquelle j'avais déjà motivé Quasimojo (la moitié de Original Recipe) et certains de mes amis proches. Ce fut plutôt marrant de se rendre compte que Maxime, même si il avait évolué de son côté dans une autre ville, se retrouvait aussi très bien dans l'idée de ce projet!
M.L. : Quand Guillaume m'en a parlé, c'est comme si quelqu'un avait trouvé le pont qui reliait tous mes travaux... C'était presque évident.

Quelle couleur, quelle identité musicale souhaitez-vous donner à petite & jolie?
G.R. : Des mélodies roses qui s'entrechoquent avec des petits sons qui chantent la joie de vivre…Un peu de bleu pastel qui illuminerait un gâteau saupoudré de cannelle, posé sur le rebord de la fenêtre.
M.L : C'est acide et doux à la fois, cynique et innocent, des ratures, des barbouillages qui forment des cœurs et des ballons en bonbon.

Comment avez-vous déniché les artistes qui sont sur la compilation ?
G.R : Pas forcément besoin d'aller bien loin quand on est affilié à la "netlabel scène" depuis un petit moment. Je sortais déjà mes musiques sur Ogredung et Camomille, ce qui m'a permis depuis 2002 de rencontrer plusieurs personnes sur des canaux IRC en
rapport avec le monde du soundtracking, qui devint plus tard la "netlabel scène".
Certains sont des amis, d'autres des rencontres ponctuelles et agréables, et certains comme Vim, que j'ai eu l'occasion de contacter après une compétition en ligne old-school autour du thème des chipmusic... compétition à laquelle Vim a participé aussi, ce qui m'a donné l'idée de le contacter car après tout, il faisait partie des utilisateurs de trackers que je respectais le plus quand j'ai commencé à m'amuser un peu sur mon ordinateur. Finalement, je savais à peu près qui contacter pour m'aider au lancement de ce netlabel puisque j'y avais pensé des années auparavant., comme je le dis plus haut.

Quels sont vos netlabels favoris ?
G.R: J'aime les tonalités de chez Aerotone, les mélodies de Camomille, la diversité de One...
J'adore aussi Miasmah pour plusieurs raisons évidentes (tel que la "oldschoolness" et la relation graphisme/musique qu'Erik a pu pousser depuis des années).
J'adore Ogredung - même si inactif depuis un moment - qui a toujours été pour moi un netlabel qui prenait des risques (et des bons), il faut quand même avouer que ce fut un des premiers à organiser des compilations du type de celle qu'on a pu sortir sur petite&jolie.
Bien que j'ai parfois du mal à cerner réellement le boss de Thinner, je trouve qu'il donne une bonne idée de ce que pourrait être un netlabel "pro", j'ai juste un peu du mal avec certaines de ses façons de s'exprimer quant il s'agit de mettre en avant certains faits et problèmes de la netlabel scène, l'amateurisme de la netlabel scene doit savoir garder, selon moi, un côté piquant, teinté de céréale crunchy :)



Quelles sont les sorties netlabel que vous avez écoutées ces derniers temps ?
G.R. : A vrai dire, je n'ai pas eu l'occasion dernièrement de regarder ce qu'il s'est passé, un peu plongé dans le boulot ainsi que la musique, je dois dire que j'ai été étonné du travail fait sur Camomille pour regrouper 44 musiciens d'un coup, cela aura pris du temps il faut dire mais quelle compilation ! (v.a. - camomille 100).
J'ai regardé vite fait ici et là, je dois dire que j'apprécie beaucoup de choses mais ce n'est pas forcément des releases sur lesquelles je reviendrai plus tard, ou alors quand j'aurais la tête à cela. Si je peux me permettre, je suis toujours "in love" avec la dernière sortie de relativ q sur One "Small Craft Exercise Caution" et également avec la première sortie du netlabel Serein (Muhr - We Are Dissolved), ainsi que des vieilles tao sur v et bien sûr le "Bouche De Metro EP" de Makunouchi Bento… je suis plutôt nostalgique, voire maladivement nostalgique, j'aime me dire que c'était mieux avant... ça me gâche un peu la vie parfois.

Y a t-il déja d'autres sorties prévue pour ce début 2008, après la compilation ?
G.R. : On prévoit un double EP de EL Zoologico (qu'il doit finir d'ailleurs), un EP de moi-même (Kaneel) que je dois finir aussi d'ailleurs ! Et nous attendons aussi un dénommé Risch qui nous a contacté peu après la sortie de la compilation avec des morceaux qui allait plutôt bien avec notre définition de "petite&jolie"... Il y a un autre projet mais je laisse Max en causer car l'idée principale vient de lui.
M.L : En fait P&J va aussi sortir une release Graphisme/Illustration... Sous la forme d'un webzine animé, avec mélodie de contemplation... Avec un peu de chance, les gens vont assimiler que P&J fait aussi du visuel ! Une gourmandise pour les yeux...

Le layout du site est assez cheap, pas très joli visuellement (couleurs un peu criardes, caractères peu lisibles, etc...), y'avait une volonté précise par rapport à ça ? le site va évoluer graphiquement par la suite ?
Il est vrai qu'il est un peu criard, je l'avais déjà fait il y a quelques années sur un écran particulier et bien contrasté, j'ai pris une claque en le voyant sur mon laptop mais je n'ai guère le temps de le changer pour l'instant, je réfléchis surtout à des thèmes bien particulier, J’ai déjà le moteur du site qui tourne, reste plus qu'à faire un coup de blush mais on aimerait garder les mêmes couleurs, en plus contrasté :)
Le coup des caractères peu visible bah... c'est une réponse politique contre le web2.0 pardi ! Y'en a marre des designs type mac avec des bulles aux coins arrondis et des foutus glossy que tout le monde a appris à faire en lisant le même tutorial!!!
En gros et pour être un peu plus sérieux, je ferai ma politique habituelle quand il s'agit de sites internet "persos", un site, c'est un univers... je pense que ce site est petit et joli (mais ça n'engage que moi) et qu'il représente bien certaines idées autour du netlabel, alors pourquoi pas ? …Mais ne vous inquiétez pas les réfractaires (j'ai vos noms et vos adresses), on pensera à un nouveau design... Par contre, y'aura d’la banane et du rose pâle :)

Juste pour finir, nous remercions NOiSE et Milk, deux anciens projets dont on ne parle jamais mais qui auront nettement contribué avant 1999 à la création des netlabels comme on les conçoit maintenant. Merci à Netlabels revue, phlow mag, ink.
> la chronique de la compilation Pantoufle Tagada
liens :
www.petitejolie.com
www.myspace.com/petiteANDjolie
www.myspace.com/mynameiskaneel
www.myspace.com/flashbacker

1 commentaire:

aerotone a dit…

Thanks for the flowers. We love you guys as well.